Posted 18 février 2019 by SAJE in Entrepreneurship
 
 

Vendre du FUN !

 

yellow

Nicolas Jeudy-Lamour est le fondateur de l’entreprise Fun Broker, une entreprise offrant aux entreprises et établissements scolaires du Québec des activités de team building originales et personnalisées.

 

Capture

  

Comment lui est venue cette idée d’affaire ?

C’est en travaillant dans un centre de Soccer-bulles qu’il a pris conscience de l’intérêt des entreprises pour les activités de team building et décidé de saisir l’opportunité d’approcher des entreprises pour leur offrir un service personnalisé de divertissement. Aujourd’hui, il approche des entreprises, évalue leur besoins et contacte des entreprises de divertissement afin de leur organiser des séances de team building sur-mesure.

 

Quels ont été ses défis en tant qu’entrepreneur ?

Selon le fondateur de Fun Broker, le plus grand défi a été pour lui de se remettre en questions. Devenir entrepreneur l’a amené à faire un réel travail d’introspection. À son arrivée au SAJE Montréal Centre, l’entrepreneur croyait posséder d’excellentes habiletés communicationnelles. Ce qu’il avait sous-estimé, c’était que son rôle d’entrepreneur allait lui demander beaucoup plus encore. Au fil des cours et des discussions, Nicolas s’est rendu compte qu’il allait devoir revisiter sa façon de communiquer. Le discours unidirectionnel « de vente » devait se transformer en une véritable discussion/conversation avec le client. Il avoue humblement que la gestion de ses émotions est, ainsi, devenue cruciale afin de canaliser son énergie et de faire passer son message.

 

Selon lui, il s’agit vraiment de : « Plus écouter, [et de] moins parler ».

 

A-t-il connu des échecs ?

Monsieur Jeudy-Lamour avoue ne pas avoir connu d’échec flagrant depuis le début de ses activités, ou du moins, ne pas les avoir vécus comme tel. L’entrepreneur plaisante en effet à ce sujet, et dit lui-même qu’ « Il faut avoir des problèmes pour avancer, sinon ça va trop bien et il n’y a pas de rétroaction ». Il vit, et considère, les refus comme des opportunités d’apprentissage, et ajoute : « un « Oui »  c’est bien, un « non » c’est bien aussi. ».

 

Les conseils de Nicolas :

Selon le fondateur de Fun Broker, la communication est un atout chez tout entrepreneur. Si un entrepreneur ne maîtrise pas l’art de la vente, il lui suggèrerait de temporairement sous-traiter afin de ne pas ralentir les progrès de l’entreprise. À l’opposé, lui préfère se faire conseiller en termes de finances et de comptabilité.   

Son défi pour 2019 est entre autres d’en apprendre davantage sur les rouages de la comptabilité afin d’acquérir de l’autonomie.

 

JEUDY LAMOUR Nicolas

 

 

Vous pouvez consulter le site web de FUN BROKER juste içi !