Posted 8 avril 2020 by SAJE in Entrepreneurship
 
 

COVID-19 ou l’occasion de repenser le monde de l’entrepreneuriat selon Nick Jeudy-Lamour

NJL photo
NJL photo

 

yellowC’est dans ce contexte de pandémie que nous avons eu la chance de discuter avec l’un des entrepreneurs ayant cheminé avec le SAJE ces dernières années. Fondateur de l’entreprise Fun Broker, Nick Jeudy-Lamour est un abonné à l’optimisme et a cette capacité à faire ressortir le beau dans chaque situation, même dans celle de confinement dans laquelle nous nous trouvons présentement.

Voici le résumé de notre entretien avec cet entrepreneur qui mettra sans aucun doute un petit rayon de soleil dans votre journée.

 

 

Spécialisée dans le team building, le tourisme et œuvrant principalement dans l’événementiel, l’entreprise de M. Jeudy-Lamour est particulièrement affectée par les circonstances actuelles, et ce, pour encore plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Cette crise, à laquelle font face tous les entrepreneurs actuellement, n’empêche toutefois pas le jeune homme d’affaires de continuer à travailler sur son entreprise, et surtout de garder le sourire. Il profite d’ailleurs de cette pause « imposée » de ses activités, pour prendre le temps de parler aux gens plus longuement et développer davantage ses relations humaines, que ce soit avec ses proches, son entourage, ses clients ou même ses fournisseurs. Selon lui, c’est un bon moment pour prendre le temps de se reconnecter avec les autres, afin de mieux les comprendre, mais aussi d’apprendre à les connaître davantage et de les découvrir.

 

« C’est normal d’avoir tendance à paniquer dans des situations comme celles-ci, mais même si c’est plus facile à dire qu’à faire, il faut tenter de ne pas le faire. C’est le moment de se renseigner, de prendre des notes, d’être attentif et de prendre le temps de réfléchir » Explique-t-il.

Ce temps d’arrêt a également permis à l’entrepreneur de découvrir énormément d’outils et de ressources dont il ignorait l’existence. Il mentionne d’ailleurs être étonné d’avoir attendu une crise comme celle-ci pour apprendre à utiliser des logiciels comme Zoom, Youtube et découvrir les nombreuses possibilités offertes en ligne, ou via les réseaux sociaux. Une chose est certaine, l’entrepreneur affirme que la situation lui permet de sortir de sa zone de confort, d’apprendre, d’élaborer de nouvelles idées et de modifier son modèle d’affaire, chose qu’il n’aurait pas nécessairement fait dans des circonstances différentes. Nick Jeudy-Lamour souligne d’ailleurs l’importance de oui, prendre ce temps pour repenser son business, mais aussi de prendre du temps pour soi, chose qu’il avait déjà réussi à implanter dans son quotidien auparavant, et qu’il recommande fortement à tous les entrepreneurs de ce monde.

« C’est lorsqu’on passe du temps en famille et entre amis, lorsqu’on vit de nouvelles expériences et qu’on parvient à décrocher qu’on revient plus fort par la suite. J’ai tendance à être plus innovant, plus créatif, et attentif, lorsque je m’accorde du temps pour moi. »

 

 

Une opportunité à saisir

Nick Jeudy-Lamour voit cette pandémie comme une magnifique opportunité. Non pas de prendre la place des concurrents, d’écraser les plus petites entreprises et d’en ressortir plus fort ou gagnant lorsque tout sera terminé, mais bien celle de revoir le système relationnel de notre société. Selon l’entrepreneur, c’est l’occasion de se questionner sur le milieu actuel, de collaborer, de s’entraider, sans toutefois avoir ce désir de prendre la place des autres. Pour cela, tout le monde doit y mettre du sien, jouer son rôle, mais surtout reconnaître celui des autres également, mentionne l’entrepreneur. Selon lui, c’est une occasion de faire preuve d’altruisme, de ne plus simplement penser à soi et de se tenir les coudes pour revenir plus fort, tous ensemble. Le fondateur de l’entreprise Fun Broker se dit d’ailleurs agréablement surpris par cette vague d’engouement et de générosité, que ce soit au niveau des ressources, de l’aide ou de l’argent qui sont offerts par le gouvernement, les divers organismes et la communauté et encourage d’ailleurs les gens à se rappeler trois mots bien importants, particulièrement dans ce contexte-ci, soit inclusivité, diversité et collaboration.

 

Nous remercions M. Jeudy Lamour d’égayer cette période plus sombre et nous espérons que son message résonnera chez plusieurs.